Les Nacelles Haulotte partie prenante du Street Art

17/11/2016

Cinq artistes de rue, de renommée mondiale, ont pris part à l'événement «FestiWall 2016». Leurs œuvres ont renouvelé les murs du quartier "Selvaggio" de Raguse, en Sicile. Ils ont été aidé par des nacelles Haulotte, fournies par Tecnofly pour garantir des niveaux supérieurs de productivité et de sécurité.

 

Trois semaines d'art dans les rues, de couleurs pour renouveler les faubourgs et les bâtiments industriels pour le bien commun. Voici le résumé de "FestiWall 2016" (www.festiwall.it), l'exposition Street Art qui a eu lieu à Ragusa, en Sicile, du 12 au 27 septembre. Pour sa deuxième année, l'exposition a déjà gagné une place dans les dix événements Street Art les plus significatifs du monde.

4_festiwall_ragusa.jpg 8_festiwall_ragusa.jpg 9_festiwall_ragusa.jpg 6_festiwall_ragusa.jpg

 

Cet exploit remarquable a été réalisé grâce aussi à la participation de certains des artistes de rue les plus renommés de la planète, travaillant dans un quartier surnommé "Selvaggio" ( "sauvage") pour ramener les couleurs à ses murs et surtout la dignité à ses habitants . Soutenu par la Mairie, le projet a été créé par Vincenzo Cascone et Antonio Sortino, membres de "Pandora", une association culturelle locale.

Pendant deux semaines, les nacelles Haulotte ont aidé les artistes de rue à atteindre le ciel et utiliser les murs de la ville comme leur propre «toile». Leurs œuvres visuelles, de dimensions énormes et situées dans un environnement urbain inconfortable, ont besoin de nacelles élévatrices de qualité, qui doivent être, en même temps, fiables, rapides et faciles à utiliser.
Les machines Haulotte répondent en tout point à ces caractéristiques et ont été mise à disposition par Tecnofly srl
de Misterbianco (Catania), un concessionnaire local de Haulotte.

 

Comme l'explique Caterina Fuina, PDG de Tecnofly srl: «Nous avons fourni des nacelles Haulotte de différentes hauteurs. D'une nacelle télescopique de 43 m à une articulée de 26 m, et des ciseaux de 12 m. Ayant à travailler dans un environnement urbain inconfortable, sur des immeubles d'appartements et des blocs qui ont été très difficiles d'accès, nous avons décidé d'utiliser des plates-formes automotrices, car elles sont polyvalents et faciles à utiliser. Il faut souligner que ces machines sont manipulées par les artistes eux-mêmes. Le fait même que nos plates-formes soient à la fois très fiables et faciles à utiliser leur permet de travailler selon leurs besoins spécifiques et sans perdre en sécurité et en efficacité ».

 

Dans un environnement urbain où le logement public est devenu synonyme de désintégration et de problèmes sociaux, "Festiwall" a transformé toute la ligne d'horizon d'immenses bâtiments en une galerie en plein air, grâce aux œuvres d'art monumentales réalisées par les participants.

 

Agostino Iacurci (www.agostinoiacurci.com), the only Italian art taking part in the event, painted “Ogni bene è mobile" (“Every asset is movable”): his work was inspired by the Val di Noto earthquake of 1693 and at the same time stands out as a metaphore of Italy’s current seismic.

Agostino Iacurci (www.agostinoiacurci.com), le seul artiste italien participant à l'événement, a peint "Ogni bene è mobile": son travail a été inspiré par le tremblement de terre de Val di Noto de 1693 et en même temps se révèle comme une métaphore de la sismique actuelle de l'Italie.

 

10_festiwall_ragusa_caterina_fuina_tecnofly.jpg 5_festiwall_ragusa_fuina_e_evoca1.jpg

L'artiste américain Evoca1 (www.evoca1.com), pour sa première apparition en Italie, a produit une œuvre très émouvante. Il a peint un visage qui, en même temps, évoque la mélancolie et l'espoir, avec une duplicité qui est typique de son approche artistique.

 

Fintan Magee (www.fintanmagee.com), qui travaillait en Italie avant l'événement, a choisi via Berlinguer un de ses portraits humains qui lui a valu le surnom de "l'Australien Banksy", malgré qu'il dise se sentir un peu mal à l'aise ce surnom.

 

L'artiste allemand Sat One (www.satone.de), qui a illuminé la façade du QG du Festival avec un diptyque coloré, a imaginé un tout autre style, imaginant que les murs étaient deux entités

conflictuelles.

Un itinéraire alternatif a été suivi par l'artiste espagnole
Hyuro (www.hyuro.es) ainsi que son oeuvre, en face du marché de la ville, a été inspirée par l'écrivaine anarchiste locale Maria Occhipinti, au vingtième anniversaire de son décès.

Différentes
oeuvres d'artistes différents, mais avec un trait commun crucial. Tous les artistes participant à "FestiWall 2016" ont pu démontrer leurs capacités grâce à Tecnofly, qui a mis à des disposition des nacelles élévatrices Haulotte indispensables pour atteindre les hauteurs requises par tous les bâtiments.

 

 

2_festiwall_ragusa.jpg 3_festiwall_ragusa.jpg

 

"Tecnofly a été très heureux de soutenir FestiWall 2016", poursuit Caterina Fuina. "Pandora a demandé notre contribution et nous avons eu plaisir à accepter. Le renouvellement des bâtiments dégradés grâce au travail d'artistes de rue de renommée mondiale se distingue comme un projet à profondeur social. En outre, j'aimerais souligner que l'édition de cette année a mis en évidence le rôle des femmes, un sujet qui mérite notre attention, surtout en ces temps difficiles. Nous sommes fiers de démontrer la qualité de notre offre et de nos services dans un tel contexte".

Un événement réussi qui a non seulement confirmé la qualité des nacelles Haulotte, mais a également souligné leur polyvalence, dans un environnement très différent de ceux des chantiers ou des travaux industriels où elles travaillent habituellement.

 

Photo credits: Roberto Spagnolo (www.brunospagnolo.it )